Écrire Shamameh Ghorbani (f), 34 ans

MDE 13/113/2008 - AU 224/08 Shamameh Ghorbani, déclarée coupable d’adultère, a été condamnée à l’issue de son deuxième procès à recevoir 100 coups de fouet. Sa peine pourrait être appliquée d’un moment à l’autre. Shamameh Ghorbani avait été déclarée coupable d’adultère et condamnée à la mort par lapidation lors de son premier procès, en juin 2006 (voir l’AU 257/06, MDE 13/113/2006, 28 septembre 2006, et ses mises à jour). Ses frères et son époux ont tué un homme qu’ils avaient trouvé chez elle et l’auraient frappée à coups de couteau, au point qu’elle a échappé de peu à la mort. Les hommes ont été reconnus coupables de meurtre « mérité » ou « légitime » et condamnés à six ans d’emprisonnement. Dans une lettre au tribunal présentée par son avocat, lors de son premier procès, Shamameh Ghorbani aurait déclaré : « Je suis une femme de la campagne, sans éducation ni connaissance de la Loi, et je pensais qu’en avouant une liaison avec la victime, je parviendrais à innocenter mes frères et mon mari du chef d’homicide volontaire. Après avoir dit des mensonges au tribunal, j’ai compris cela allait se retourner contre moi. » En novembre 2006, la Cour suprême a statué que la décision du tribunal était fondée sur des preuves insuffisantes ou incomplètes, en vertu de quoi elle a annulé la condamnation à la mort par lapidation. L’affaire a été renvoyée devant une juridiction de première instance pour un nouveau procès. Fin juillet ou début août 2008, cette instance a estimé que Shamameh Ghorbani ne devait pas être lapidée à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition