Écrire Mohamed Kohail (h), ressortissant canadien, 23 ans ...

...Mehanna Sad (h), ressortissant jordanien, 22 ans ; Sultan Kohail (h), ressortissant canadien, 17 ans MDE 23/037/2008 - Action complémentaire sur l’AU 116/07 (MDE 23/019/2007, 17 mai 2007) et ses mises à jour (MDE 23/030/2007, 2 août 2007 ; MDE 23/016/2008, 31 mars 2008 ; MDE 23/012/2008, 8 avril 2008) Le 9 août, le tribunal général de Djedda, qui avait condamné à mort le Canadien Mohamed Kohail et le Jordanien Mehanna Sad, a exclu le réexamen de leur peine recommandé par la Cour de cassation. L’affaire a été renvoyée devant la Cour de cassation, qui peut soit demander une nouvelle fois au tribunal général de la réexaminer, soit confirmer les peines prononcées. Dans le deuxième cas, ces peines seraient soumises au Conseil judiciaire suprême aux fins d’approbation. L’exécution des deux hommes pourrait n’être qu’une question de semaines. Mohamed Kohail et Mehanna Sad ont été poursuivis pour le meurtre d’un garçon syrien mort lors d’une bagarre de cour d’école en janvier 2007. Après leur arrestation, ils ont été détenus au secret pendant environ un mois et demi et battus dans le but de les forcer à « avouer ». Leur procès s’est déroulé devant le tribunal général en neuf séances. Leur avocat n’a été autorisé à assister qu’à la dernière audience, et peut-être à l’avant-dernière ; il ne lui a pas été permis de remettre en cause les éléments retenus à la charge de ses clients. Ceux-ci ont été condamnés à mort en mars 2008. Ils ont été déboutés de leur appel. Sultan Kohail, arrêté avec les deux autres, a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse