Écrire Meshal al Tammo (h), 51 ans, militant politique kurde

MDE 24/026/2008 - AU 231/08 Le militant politique Meshal al Tammo, issu de la minorité kurde de Syrie, n’a pas été vu depuis l’aube du 15 août 2008, lors de son départ de Ein al Arab (Qoubani, en kurde), où il menait des activités au nom du Courant du futur kurde (Sepela Kurdi – Syrie), un parti politique non autorisé. On pense qu’il a été arrêté par la police syrienne et qu’il risque d’être torturé. Selon des organisations syriennes de défense des droits humains et des partis politiques kurdes syriens, Meshal al Tammo est privé de liberté parce qu’il est le porte-parole du Courant du futur kurde. Il aurait été appréhendé, d’après eux, par les forces de sécurité syriennes sur la route entre Ein al Arab et son domicile, à Alep, à l’un des postes de contrôle établis par les autorités en réaction aux célébrations organisées à Ein al Arab. Celles-ci marquent l’anniversaire de la résistance armée engagée contre le gouvernement turc, en 1984, par la branche turque du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), un mouvement interdit.Meshal al Tammo s’est rendu le 14 août à Ein al Arab dans le cadre d’activités qu’il mène régulièrement dans la région au nom du Courant du futur kurde. Il a quitté la ville à 2 h 30 du matin, le 15 août. Une demi-heure plus tard, un membre du parti a tenté de l’appeler, sans succès. Sa famille a contacté les divers services de sécurité, mais ceux-ci ont refusé de lui communiquer quelque information que ce soit. Quiconque ose critiquer publiquement les autorités syriennes s’expose (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir