Écrire Mohammad Fedai (h), 21 ans, mineur délinquant

MDE 13/121/2008 - Action complémentaire sur l’AU 146/08 (MDE 13/074/2008, 30 mai 2008) et sa mise à jour (MDE 13/100/2008, 25 juillet 2008) Le 14 août, l’exécution de Mohammad Fedai a été suspendue pour un mois supplémentaire. Il risque à présent d’être exécuté mi-septembre si sa famille et celle de la victime ne parviennent pas à s’entendre sur le paiement de la diya (compensation financière). Mohammad Fedai a été condamné à mort pour le meurtre d’un garçon nommé Saïd, tué au cours d’une bagarre. Ce crime a été commis en 2004, alors que Mohammad Fedai avait dix-sept ans. Les cinq juges qui l’ont condamné ont reconnu qu’il n’avait pas été correctement défendu lors de son procès, car son premier défenseur n’était pas un avocat agréé et les deux avocats engagés par la suite n’avaient soumis au tribunal qu’une simple plaidoirie écrite au cours de son procès. Néanmoins, la peine capitale prononcée contre Mohammad Fedai a été confirmée par la Cour suprême. Son exécution était prévue le 12 août 2008, ou autour de cette date, le responsable des autorités judiciaires lui ayant accordé un troisième sursis en juillet 2008. Une première date d’exécution avait en effet été fixée au 18 avril 2007, mais il avait obtenu un sursis au motif qu’il n’avait pas bénéficié d’une représentation adéquate lors de son procès. La demande adressée par la suite au ministre de la Justice en faveur d’un nouveau procès a été rejetée, et une nouvelle date d’exécution a été fixée au 11 juin 2008. Mohammad Fedai s’est vu accorder un deuxième sursis la veille de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.