Écrire Gorki Águila (h), musicien et dissident

AMR 25/001/2008 - AU 237/08 Un musicien cubain ouvertement critique à l’égard de son gouvernement a été arrêté ; il risque jusqu’à quatre ans d’emprisonnement. Amnesty International craint que Gorki Águila n’ait été appréhendé uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression et qu’il ne bénéficie pas d’une procédure équitable. Gorki Águila, musicien du groupe Porno Para Ricardo, a été arrêté le 25 août à La Havane et inculpé de « dangerosité », une infraction passible d’une peine pouvant aller jusqu’à quatre ans d’emprisonnement. Il s’agit d’une mesure préventive relative à la « propension particulière à commettre des délits ». L’article définissant la « dangerosité » érige en infraction pénale des comportements tels que l’ivrognerie, la toxicomanie et une « conduite antisociale ». Cependant, il est presque exclusivement invoqué pour faire emprisonner des dissidents politiques, des journalistes indépendants et des détracteurs du gouvernement. Gorki Águila pourrait être jugé dans les prochains jours. Les tribunaux et tous les avocats étant contrôlés par le gouvernement à Cuba, Amnesty International pense qu’il y a peu de chances que cet homme bénéficie d’une procédure équitable. Les paroles des chansons de Porno Para Ricardo sont très critiques à l’égard du gouvernement cubain. Le groupe n’est pas autorisé à se produire en public et ses titres ont été bannis de la télévision et de la radio cubaines. INFORMATIONS GÉNÉRALES La législation cubaine restreint illégalement certains droits universellement reconnus. L’article (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition