Écrire Mahboubeh Karami (f), 40 ans ...

... journaliste et militante pour les droits des femmes MDE 13/128/2008 - Action complémentaire sur l’AU 169/08 (MDE 13/084/2008 du 17 juin 2008) et sa mise à jour (MDE 13/119/2008 du 19 août 2008) Le 25 août, Mahboubeh Karami a été libérée après s’être acquittée d’une caution d’un milliard de rials (environ 69 000 euros). Elle a été inculpée mi-août d’« agissements contre la sûreté de l’État ». Sa prochaine audience doit avoir lieu le 1er novembre devant le tribunal révolutionnaire de Téhéran. Depuis son arrestation, le 13 juin, elle était détenue à la prison d’Evin, à Téhéran. Amnesty International pense que les accusations portées contre elle sont fausses et que si elle venait à être emprisonnée, Mahboubeh Karami serait une prisonnière d’opinion qui n’a fait qu’exercer de manière pacifique son droit à la liberté d’expression et d’association. Pendant sa détention, Mahboubeh Karami a été régulièrement interrogée sur ses activités au sein de la Campagne pour l’égalité, qui réclame l’annulation des lois et des politiques discriminatoires à l’égard des femmes. Peu après sa remise en liberté, le 28 août, alors que Mahboubeh Karami participait à une réunion privée chez des amis, les forces de sécurité ont pénétré dans la maison par la force et exigé qu’elle signe une convocation au Département de la Sécurité et du Renseignement de la police de Téhéran, pour le 30 août. Elles ont quitté la maison une fois le document signé mais sont restées devant jusqu’à 22 heures. INFORMATIONS GÉNÉRALES La Campagne pour l’égalité est un réseau de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir