Écrire Ahmad Qasaban (h), Majid Tavakkoli (h), Ehsan Mansouri (h), étudiants à l’Université Amir Kabir à Téhéran

MDE 13/114/2007 - Action complémentaire sur l’AU 113/07 (MDE 13/054/2007, 15 mai 2007) et ses mises à jour (MDE 13/077/2007, 22 juin 2007 et MDE 13/098/2007, 1er août 2007) Ahmad Qasaban, Majid Tavakkoli et Ehsan Mansouri auraient comparu le 22 septembre devant la 6e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran pour « insulte à l’islam » et « actes nuisant à la sécurité nationale ». L’audience aurait eu lieu à huis clos et leur avocat n’aurait pas eu la possibilité d’assurer leur défense. La prochaine audience est prévue le 29 septembre. Les familles de ces trois étudiants ont été convoquées le 19 août au bureau du procureur général de Téhéran, Said Mortazavi. Celui-ci les aurait de nouveau mises en garde, leur reprochant d’avoir donné des interviews ou divulgué des informations au sujet de la section 209 de la prison d’Evin, ce qui avait conduit au placement des étudiants en détention à l’isolement et à l’interdiction des visites ainsi que des appels téléphoniques des familles. Il aurait ajouté que les trois étudiants devraient rédiger une lettre de repentir pour pouvoir être libérés et a démenti les allégations selon lesquelles ils avaient été torturés. Un peu plus tard, lors d’une conférence de presse tenue le même jour par Shirin Ebadi sur le thème de la liberté d’expression, Azam Tajik, la mère d’Ehsan Mansouri, a publiquement accusé les autorités d’avoir torturé les trois étudiants en vue de leur arracher des « aveux ». Elle aurait déclaré : « Nos enfants ont été forcés à « avouer » sous la torture en prison […] Une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.