Écrire L’Association justice, paix et démocratie (AJPD) ...

... ainsi que les autres organisations angolaises de défense des droits humains AFR 12/007/2008 - AU 245/08 Les autorités tentent de faire interdire l’une des organisations de défense des droits humains les plus actives en Angola, l’Association justice, paix et démocratie (AJPD). Celle-ci joue un rôle important, en diffusant des informations relatives aux atteintes aux droits humains et en favorisant la sensibilisation à ces droits en Angola. Elle forme également la police angolaise au respect des droits humains. Le 4 septembre, le procureur général a engagé une procédure devant la Cour constitutionnelle de l’Angola en vue de faire interdire l’AJPD. Cette instance a laissé à l’organisation un délai allant jusqu’au 19 septembre pour présenter ses arguments. L’action contre l’AJPD est lancée trois mois après que les autorités ont officiellement fermé le Bureau du Haut-commissaire aux droits de l’homme des Nations unies en Angola et deux ans après qu’elles ont interdit la seule organisation de défense des droits humains présente dans la province de Cabinda à l’époque, Mpalabanda (association civique cabindaise). Les tentatives visant à faire cesser les activités de l’AJPD et d’autres organisations de défense des droits humains sont d’autant plus inquiétantes que l’Angola organise ses premières élections depuis seize ans et que la participation de la société civile est donc actuellement indispensable. L’Angola est partie au Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), qui garantit la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir