Écrire Samuel George (h)

AFR 44/019/2008 - AU 247/08 Samuel George, un ressortissant nigérian qui travaillait en tant que traducteur et guide pour un réalisateur américain, est détenu au secret sans inculpation par le Service de sécurité de l’État. Il risque d’être torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Samuel George aidait le journaliste et réalisateur américain Andrew Berends qui, avec son ami nigérian Joe Bussio, tournait un documentaire à Port Harcourt, la capitale de l’État de Rivers, dans le delta du Niger. Le 31 août, tandis qu’ils filmaient des scènes à Nembe, une zone de Port Harcourt située en bord de fleuve, ces trois hommes ont été arrêtés par des membres de l’armée nigériane. Les autorités du Nigéria ont affirmé qu’elles n’avaient pas autorisé les tournages à cet endroit, bien qu’Andrew Berends soutienne en avoir obtenu la permission. Les militaires ont demandé aux trois hommes le motif de leur tournage, avant de les livrer au Service de sécurité de l’État, qui les a également interrogés. Joe Bussio et Andrew Berends ont été détenus pendant trente-six heures au siège de cette administration à Port Harcourt, puis libérés. Ils doivent désormais s’y présenter tous les matins et sont remis en liberté chaque soir. Le passeport d’Andrew Berends lui a été confisqué par le Service de sécurité de l’État. En revanche, Samuel George n’a pas été revu depuis la libération de ses deux collègues, le 1er septembre. Andrew Berends et Joe Bussio pensent qu’il est toujours détenu au siège du Service de sécurité de l’État. Aucun de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.