Écrire Yang Jia (h), 28 ans

ASA 17/098/2008 - AU 246/08 Yang Jia, résident pékinois sans emploi, a été condamné à mort le 1er septembre par le tribunal populaire intermédiaire n° 2 de Shanghai, à l’issue d’un procès à huis clos. Selon un article de l’agence de presse Xinhua, il avait avoué s’être rendu coupable d’assassinat. Son exécution pourrait n’être qu’une question de semaines. D’après Xinhua, le 1er juillet, Yang Jia a poignardé un agent de sécurité et déclenché un incendie dans le hall d’un poste de police du district de Zhabei à Shanghai, avant de pénétrer à l’intérieur et de poignarder neuf policiers. Cinq sont morts sur le coup, et un autre a succombé plus tard à l’hôpital. Yang Jia a été arrêté sur les lieux des crimes. Cet homme avait été appréhendé le 15 octobre 2007 à Shanghai pour avoir utilisé une bicyclette non immatriculée, que la police du district de Zhabei l’avait accusé d’avoir volée. Selon l’article de Xinhua, Yang Jia a par la suite tenté de porter plainte au sujet du traitement qu’il avait reçu lors de son interrogatoire, demandant des excuses et une indemnité de 10 000 yuans (environ 1 000 euros) pour « préjudice psychologique », mais le Conseil de surveillance de la police a rejeté la plainte. La police a diffusé un enregistrement vidéo de quatre minutes de son interrogatoire de quarante minutes où on voit Yang Jia se disputer avec la police, selon un avocat pékinois qui a suivi l’affaire. D’après un article de presse américain, la police de Shanghai a déclaré lors d’une conférence de presse tenue le 7 juillet que Yang Jia avait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse