Écrire Ayoub Parniyani (h), Aysha Khaeirzade (f), son épouse, Komas Parniyani (h), leur fils

EUR 44/019/2007 - AU 269/07 Les autorités turques s’apprêtent à renvoyer de force Ayoub Parniyani, sa femme Aysha Khaeirzade et leur fils Komas Parniyani, trois réfugiés reconnus, en Irak, où leurs vies pourraient être menacées. Cette famille kurde iranienne se trouve actuellement dans un centre de rétention du département de Van, dans l’est du pays. Leur renvoi en Irak constituerait une violation flagrante du principe de non-refoulement. Ayoub Parniyani a fui l’Iran en 1995 et s’est vu accorder en 1999 le statut de réfugié, avec sa femme et son fils, par le bureau du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) du nord de l’Irak. Il s’est enfui de cette région en janvier 2002 et vit depuis lors en Turquie, avec sa famille. En décembre 2003, le bureau du HCR à Ankara, la capitale turque, lui a octroyé, à lui et à sa famille, le statut de réfugié en Turquie. Du fait qu’ils ont d’abord obtenu ce statut dans le nord de l’Irak, les autorités turques ne leur ont pas permis de quitter la Turquie pour être réinstallés dans un autre pays. Dans une lettre reçue le 18 octobre par le bureau d’Ankara du HCR, elles indiquent rejeter la demande d’Ayoub Parniyani et de sa famille de rester en Turquie, que ce soit à titre individuel ou en tant que membres d’un groupe de réfugiés iraniens ayant obtenu ce statut dans le nord de l’Irak, ainsi qu’un permis de résidence en Turquie. Le ministère de l’Intérieur a fait savoir au HCR qu’à la suite de cette décision, il avait ordonné au préfet du département de Van (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.