Écrire Mohamadain Abdel Hameed Haroun

MDE 31/007/2008 - AU 262/08 Ressortissant soudanais originaire du Darfour, dans l’ouest du Soudan, Mohamadain Abdel Hameed Haroun est réfugié au Yémen et risque d’être renvoyé contre son gré dans son pays, où il risquerait d’être torturé ou victime d’autres formes de mauvais traitements. Les autorités soudanaises ont réclamé au Yémen le renvoi de Mohamadain Abdel Hameed Haroun. Elles affirment que celui-ci a participé à une attaque perpétrée le 10 mai à Omdurman, un quartier de la capitale, Khartoum, par le Mouvement pour la justice et l’égalité (MJE), un groupe armé d’opposition basé dans le Darfour. Mohamadain Abdel Hameed Haroun est enseignant à l’école soudanaise de Sanaa, la capitale yéménite, où il vit depuis plus de quinze ans. Il a été arrêté sur son lieu de travail, le 4 août, par des membres des forces de sécurité yéménites. Depuis son interpellation, il est détenu au poste de police de Hamair à Sanaa. Le 14 août, Amnesty International a demandé au ministre yéménite de l’Intérieur, Mutaher Rashad al Masri, d’intervenir immédiatement et d’empêcher le renvoi forcé de Mohamadain Abdel Hameed Haroun au Soudan, conformément aux obligations incombant au Yémen en vertu du droit international. Cette lettre est restée sans réponse. INFORMATIONS GÉNÉRALES Immédiatement après l’attaque du 10 mai à Khartoum, la capitale soudanaise a été le théâtre de plusieurs centaines d’arrestations visant essentiellement des militants et des familles originaires du Darfour. On est toujours sans nouvelles de centaines de personnes (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse