Écrire Mahmoud Matin (h), 52 ans, ingénieur civil , Arash Basirat (h), 44 ans, ...

... chrétiens convertis MDE 13/138/2008 - Action complémentaire sur l’AU 151/08 (MDE 13/079/2008, 11 juin 2008) Mahmoud Matin et Arash Basirat ont été formellement inculpés d’apostasie, une infraction passible de la peine capitale en Iran. Leur avocat a été informé des charges retenues contre eux début août. Ces deux hommes sont des prisonniers d’opinion détenus uniquement en raison de leurs convictions religieuses. Mahmoud Matin et Arash Basirat ont été arrêtés le 15 mai 2008 par des fonctionnaires du ministère du Renseignement à Chiraz, dans le sud-ouest de l’Iran, où ils s’étaient réunis avec 13 autres personnes qui ont également été interrogées, avant d’être relâchées. Ils sont tous deux détenus dans un centre de détention de Chiraz placé sous l’autorité du ministère du Renseignement. Ils ont été maintenus à l’isolement pendant deux mois avant d’être placés dans la même cellule, autour du 15 juillet. Les familles de Mahmoud Matin et d’Arash Basirat ont tenté d’obtenir leur libération sous caution avant le procès, mais les autorités ont rejeté leur requête. Mahmoud Matin a pu voir son épouse lors de courtes visites. Diabétique, Arash Basirat est très affaibli et son état de santé s’est dégradé. Mahmoud Matin et Arash Basirat ont été inculpés d’apostasie en vertu de l’article 214 du Code de procédure pénale. Celui-ci dispose qu’en l’absence de disposition spécifique se rapportant à un cas précis, les tribunaux sont tenus de se référer aux textes du fiqh (jurisprudence religieuse / travaux d’interprétation des juristes (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir