Écrire Alim Rahmanov (h) , Oumide Razikova (f) , ...

... Rahmetoullah Adilof (h), 15 ans , réfugiés ouzbèks EUR 44/016/2008 - AU 265/08 Les ressortissants ouzbèks Alim Rahmanov, Oumide Razikova et leur fils Rahmetoullah Adilof risquent d’être renvoyés de force en Iran, où leurs vies seraient en danger. Ils font partie d’un groupe de 27 réfugiés et demandeurs d’asile ouzbèks comprenant 15 mineurs. Ceux-ci résidaient à Van, une ville de l’est de la Turquie, lorsque la Direction générale de la sécurité de Van leur a demandé de se présenter au titre de la législation turque relative à l’asile. Selon les informations reçues par Amnesty International, le 11 septembre, des policiers de la Direction de la sécurité de Van auraient invité le groupe à se présenter dans leurs locaux pour recevoir du matériel scolaire pour leurs enfants. À leur arrivée le lendemain, 24 membres de ce groupe auraient été installés de force dans un bus et transférés dans une région isolée près de la frontière iranienne. Une fois là, un groupe non identifié sans lien, manifestement, avec le gouvernement iranien, se serait emparé d’eux et aurait menacé de les tuer. Pour de plus amples informations et pour agir en faveur de ces 24 réfugiés, veuillez consulter l’AU 263/08 sur l’Iran (MDE 13/138/2008). Alim Rahmanov, Oumide Razikova et Rahmetoullah Adilof ont échappé à ce renvoi forcé en Iran car ils sont arrivés après le départ du bus. Amnesty International pense que ces trois personnes restent menacées d’une arrestation en Turquie et d’un renvoi forcé en Iran, ce qui les exposeraient au risque d’être à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.