Écrire Joinville Frota (h), syndicaliste , ainsi que sa famille

AMR 19/011/2008 - AU 267/08 Le syndicaliste Joinville Frota a échappé à un attentat le 23 août et se cache désormais avec sa famille. Cet homme dirige le syndicat représentant les employés des transports de Macapá, la capitale de l’État d’Amapá (nord du Brésil), et sera candidat au poste de maire lors de l’élection qui se tiendra en octobre. Joinville Frota est président du Syndicat des conducteurs de véhicules et travailleurs des entreprises de transports routiers de passagers d’Amapá (SINCOTTRAP). Le 23 août vers 2 h 45, un cocktail Molotov a été lancé sur sa maison, qui est en bois. Ayant entendu l’explosion, il s’est levé et a trouvé un mur de sa maison en train de brûler. Avec l’aide de son épouse, de ses filles et de voisins, il a réussi à éteindre le feu. Cet incendie criminel a eu lieu alors qu’un litige opposait le SINCOTTRAP à deux entreprises locales d’autobus au sujet des salaires et des prestations de santé. Après que Joinville Frota s’est plaint auprès des autorités locales, deux juges du tribunal régional électoral se sont rendus chez lui et ont demandé à la police fédérale de procéder à une expertise judiciaire. Aucune arrestation n’a été effectuée à la suite de celle-ci. Joinville Frota a demandé à plusieurs reprises la protection de la police fédérale, mais en vain. L’incendie de sa maison est la dernière en date d’une série d’attaques visant le SINCOTTRAP. En 2003, le siège de ce syndicat a été saccagé. L’année suivante, l’une de ses dirigeantes, l’épouse de Joinville Frota, a été menacée d’un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.