Écrire J.C. Weliamuna (h), 47 ans, avocat spécialisé dans la défense des droits humains. Sa famille

ASA 37/028/2008 - AU 277/08 L’avocat J.C. Weliamuna, spécialisé dans les droits humains, et sa famille ont été la cible d’une attaque à la grenade perpétrée contre leur domicile à Colombo, la capitale, le 27 septembre. Par crainte de subir de nouvelles attaques, J.C Weliamuna se réfugie depuis lors dans la clandestinité. L’attaque a eu lieu à 23 h 40, alors que J. C. Weliamuna, son épouse et leurs fils âgés de quatre mois et deux ans étaient endormis. La grenade a explosé sur le balcon de leur chambre. Par chance, ils n’ont pas été blessés, mais l’explosion a provoqué de graves dégâts dans leur habitation. La police a réussi à désamorcer une deuxième grenade découverte dans l’enceinte de la maison. J.C. Weliamuna est à la tête de la section sri lankaise de Transparency International, une organisation non gouvernementale (ONG) internationale qui lutte contre la corruption gouvernementale. Le 23 septembre, l’ONG a publié un rapport plaçant Sri Lanka à la 92e place dans le classement des États les plus corrompus dans le monde (184 pays au total). Il représente également un certain nombre de citoyens dont les « droits humains fondamentaux » inscrits dans la Constitution sri lankaise auraient été violés par des fonctionnaires. En septembre, J.C. Weliamuna a pris en charge une affaire de graves abus policiers devant la Cour suprême, qui a ordonné une enquête sur les tentatives d’intimidation de la police et les fausses accusations que celle-ci avait portées contre son client. Le 30 septembre à 13 h 30, un homme (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !