Écrire Imad al Husein (h)

EUR 63/005/2008 - AU 285/08 Dans les jours qui viennent, il est probable que les autorités de Bosnie-Herzégovine renvoient Imad al Husein (alias Abou Hamza) en Syrie, où il risque d’être torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Imad al Husein est détenu au centre de détention des services de l’immigration à Lukavica (Sarajevo) depuis qu’il a été arrêté dans la capitale, le 6 octobre 2008. Les autorités tentent de l’expulser alors que son dossier est en attente d’examen par les instances judiciaires. S’il était renvoyé en Syrie, Imad al Husein risquerait d’être torturé et soumis à d’autres mauvais traitements. Imad al Husein est arrivé en République fédérale socialiste de Yougoslavie en 1983 pour étudier dans un premier temps à Belgrade (Serbie), puis à Rijeka (Croatie). En 1992, pendant la guerre en Bosnie-Herzégovine, il s’est engagé dans l’armée de ce pays. En 1994, il en est devenu citoyen. Une fois la guerre terminée, Imad al Husein a travaillé pour des associations caritatives musulmanes et est devenu l’un des chefs de file du mouvement islamique wahhabite. En 2001, les autorités de la Fédération de Bosnie-Herzégovine (l’une des deux entités semi-autonomes de Bosnie-Herzégovine) ont révoqué la citoyenneté d’Imad al Husein pour des raisons de « sécurité nationale » non précisées. Depuis lors, il conteste cette décision devant les instances judiciaires. Ses recours devant la Cour suprême, le Conseil d’État des ministres et la Cour d’État ont tous été rejetés. En mars 2007, il a fait appel de la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse