Écrire Ismail Lutef Huraish (h), 49 ans ; Ali Mussaraa Muhammad Huraish (h), 39 ans, son cousin

MDE 31/009/2008 - AU 292/08 Ismail Lutef Huraish et son cousin Ali Mussaraa Muhammad Huraish risquent d’être exécutés de façon imminente. Ils ont épuisé toutes leurs voies de recours, et leur condamnation à la peine capitale a été ratifiée par le président. Ils pourraient être exécutés dès la semaine prochaine. Un autre homme, Hammoud Ahmed Qaid Saeed, qui était détenu avec eux à la prison de Taizz, a été exécuté aujourd’hui malgré les éléments médicaux montrant qu’il souffrait de troubles mentaux. Ismail Lutef Huraish et Ali Mussaraa Muhammad Huraish ont été condamnés à mort en 2000 pour un meurtre commis en 1998. Selon les informations recueillies par Amnesty International, ils ont été arrêtés le 14 octobre dans un village situé près de Taizz et inculpés de meurtre le lendemain. La Cour suprême a confirmé leur condamnation à mort en janvier 2004. En décembre 2005, Amnesty International a demandé au président du Yémen de ne pas ratifier les peines capitales prononcées contre eux (voir l’AU 301/05, MDE 31/023/2005, 1er décembre 2005). Depuis son arrestation, Ismail Lutef Huraish, qui est sourd et illettré, n’a jamais bénéficié des services d’un interprète en langue des signes. Par conséquent, à aucun moment de la procédure il n’a pu donner sa propre version des faits ni répondre aux accusations l’impliquant dans le meurtre. D’après son avocat, il été déclaré coupable sur la seule base des déclarations faites par Ali Mussaraa Muhammad Huraish lorsqu’il était interrogé par la police et pendant leur procès, qui mettaient en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir