Écrire Rosival Ferreira da Silva (h), chef d’une communauté indigène, ...

... surnommé « Babau » ; Jurandi Jesus da Silva (h), son frère ; Glicéria da Silva (f), sa sœur ainsi que les membres de la communauté indigène Tupinamba de Serra do Padeiro AMR 19/013/2008 - AU 295/08 Des agents de la police fédérale qui ont tenté d’arrêter Rosival Ferreira da Silva (surnommé « Babau »), chef d’une communauté indigène, ont eu recours à une force excessive contre sa famille et d’autres membres de la communauté Tupinamba de Serra do Padeiro, dans l’État de Bahia. Amnesty International craint donc que cet homme ne soit torturé s’il est arrêté. Son frère Jurandi a été arrêté et battu le 23 octobre, et la situation dans la région de Serra do Padeiro est très tendue. Le 20 octobre, des policiers fédéraux se sont rendus dans ce village afin d’inspecter les lieux où des personnes allaient être expulsées conformément à une ordonnance. Selon la police, les Tupinambas leur auraient tendu une embuscade pendant cette opération, mais les membres de la communauté indigène affirment avoir été visés par des tirs alors qu’ils conduisaient les policiers dans le centre du village. À l’issue de ces affrontements, trois membres de la communauté avaient été blessés par des balles en caoutchouc et une voiture de police était endommagée. La police fédérale est revenue en force le 23 octobre au matin. Plus de 100 policiers à bord d’une trentaine de voitures et d’un hélicoptère ont bouclé le village et se sont préparés à entrer pour arrêter Babau, qu’ils accusaient d’avoir organisé l’« embuscade ». Au cours de cette opération, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.