Écrire David Boniface (h), 27 ans , ainsi que ses proches

AMR 36/005/2008 - AU 300/08 David Boniface, professeur des écoles et militant des droits humains dans la commune des Irois (département de Grande-Anse), a été menacé de mort. Amnesty International est inquiète pour sa sécurité et celle de ses proches. David Boniface a été menacé le 13 octobre, alors qu’il rentrait aux Irois afin de rendre visite à ses parents. Il vivait dans la clandestinité depuis quinze mois, après que son frère eut été tué par des hommes armés associés, semble-t-il, au maire de cette commune. Le 14 octobre, David Boniface a quitté Les Irois lorsqu’il a appris par ses voisins que des hommes armés, parmi lesquels se trouvaient les auteurs présumés du meurtre de son frère, étaient venus à son domicile pour le chercher. Le 27 juillet 2007 vers 20 heures, le maire des Irois et plusieurs hommes armés sont entrés par effraction au domicile des Boniface. Ils cherchaient David, qui était absent à ce moment-là. Cependant, ils ont trouvé son frère âgé de vingt-trois ans, Ecclésiaste Boniface, qui a été frappé de plusieurs coups de machette avant d’être abattu par l’un des assistants du maire. L’homme qui a tiré sur lui a été identifié par au moins deux témoins oculaires, mais il n’a toujours pas été arrêté. Le 28 juillet 2007, après avoir enterré son frère, David Boniface a quitté Les Irois afin de se protéger. David Boniface pense que c’est lui, et non son frère, qui devait être tué en raison des activités de défense des droits humains qu’il mène aux Irois. Dans la journée du 27 juillet, il avait aidé une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse