Écrire Carlos Solís Reina (h), journaliste ; Luis Alberto Salas Barajas (h)

AMR 41/055/2008 - Action complémentaire sur l’AU 268/08 (AMR 41/049/2008, 19 septembre 2008) Carlos Solís Reina, journaliste travaillant pour la presse locale, et Luis Alberto Salas Barajas ont été transférés dans une prison fédérale de haute sécurité à Matamoros, dans l’État du Tamaulipas, et ont été inculpés de détention d’armes à feu et de crime organisé. Amnesty International craint qu’ils ne soient de nouveau torturés ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Ces deux hommes ont été arrêtés par la Police préventive fédérale (PFP) le 15 septembre 2008 à Matamoros, après que des agents de celle-ci eurent tiré sur la voiture dans laquelle ils se trouvaient, tuant une passante âgée de dix-sept ans, Juana Patricia Gómez Saldaña. La police fédérale a initialement accusé Carlos Solís Reina et Luis Alberto Salas Barajas d’avoir tué la jeune fille, mais des témoins oculaires ont indiqué que seuls les policiers avaient tiré des coups de feu. La police fédérale a déclaré avoir trouvé des armes à feu dans le véhicule des deux hommes, mais n’a pas permis au ministère public de l’État du Tamaulipas de procéder à un examen de cette voiture. Les deux hommes ont indiqué que les policiers les avaient torturés lors de leur transfert immédiat à Mexico dans le but de les faire « avouer ». Ils ont été placés en arraigo (détention préventive) pendant trente-six jours par le bureau fédéral du procureur général. Au début de cette période, ils n’ont pas pu consulter les avocats de leur choix et n’ont pas reçu les soins médicaux dont ils (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition