Écrire 45 habitants du village d’Umm al Kheir, dont 30 enfants

MDE 15/043/2008 - AU 303/08 Le 29 octobre, l’armée israélienne a démoli six maisons et autres structures à Umm al Kheir, un village situé dans les collines du sud d’Hébron, en Cisjordanie. Quarante-cinq Palestiniens se sont retrouvés sans logement à la suite de cette opération. Dans les habitations démolies vivaient les frères Ali et Salem Muhammad al Hathaleen, leurs proches et ceux de Suleiman et Salem Eid al Hathaleen. Une grande partie des meubles de cette famille ont été endommagés par les ouvriers engagés par l’armée israélienne pour vider les logements avant leur démolition. D’autres structures non résidentielles ont également été démolies, notamment un enclos où se trouvaient les troupeaux des villageois. La plupart des habitants d’Umm al Kheir vivent de l’élevage de chèvres. Amnesty International est d’autant plus inquiète pour la santé et la sécurité de ces familles sans logement que l’hiver approche et que le climat devient froid et pluvieux. Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui se sont rendus sur place juste après l’opération de démolition, ont fourni des tentes et d’autres produits de première nécessité aux habitants d’Umm al Kheir. INFORMATIONS GENERALES Le 14 février 2007, l’armée israélienne a démoli six maisons à Umm al Kheir. Cela faisait plusieurs années qu’elle exerçait des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.