Écrire Marco Allen Chapman (h), Blanc, 37 ans

AMR 51/135/2008 - AU 310/08 Marco Chapman doit être exécuté dans l’État du Kentucky le 21 novembre. Il a été condamné à mort en décembre 2004 pour le meurtre de deux enfants âgés de six et sept ans, commis en 2002. Il n’a pas fait appel de sa condamnation. Son exécution, si elle avait lieu, serait la première dans le Kentucky depuis presque une décennie. D’après les comptes rendus d’audience de son procès, en août 2002, Marco Chapman s’est introduit au domicile de Carolyn Marksberry à Warsaw, dans le nord du Kentucky, afin de la cambrioler. Il a violé et poignardé cette femme, mais elle a survécu. Il a également blessé ses trois jeunes enfants à l’arme blanche. Deux d’entre eux sont morts. Lors de son arrestation le jour même en Virginie Occidentale, l’État voisin, Marco Chapman a demandé à l’un des policiers de lui tirer une balle dans la tête. Une fois qu’il l’avait inculpé, le juge de première instance a présidé une audience destinée à déterminer son aptitude à être jugé, lors de laquelle un psychologue du Centre correctionnel psychiatrique du Kentucky (KCPC) a déclaré sous serment que Marco Chapman présentait des antécédents de problèmes de santé mentale, notamment une dépendance à certaines substances toxiques, des symptômes de stress post-traumatique et des pensées suicidaires, et qu’il souffrait d’une dépression chronique, mais qu’il était apte à être jugé. Après que le juge a donné son accord, Marco Chapman lui a adressé une lettre dans laquelle il l’informait qu’il souhaitait renvoyer ses avocats, renoncer à son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse