Écrire Esha Momeni (f), 28 ans, étudiante

MDE 13/165/2008 - Action complémentaire sur l’AU 289/08 (MDE 13/155/2008, 21 octobre 2008) Esha Momeni a été libérée de la prison d’Evin, à Téhéran, le 10 novembre. Sa caution de 2 000 millions de rials (environ 158 000 euros) a été acquittée par la présentation de l’acte de propriété de l’appartement de sa famille. Selon le site www.mardomak.org, son père a indiqué qu’elle devrait comparaître le 11 novembre devant un tribunal afin de répondre des accusations d’« agissements contre la sûreté de l’État » et de « propagande contre le régime ». Il a également déclaré qu’elle n’était pas autorisée à quitter l’Iran, mais qu’elle espérait pouvoir retourner bientôt à Los Angeles. Esha Momeni aurait perdu environ sept kilogrammes depuis son arrestation le 15 octobre, mais autrement elle serait en bonne santé. Elle a été arrêtée alors qu’elle circulait en voiture à Téhéran par des agents des forces de sécurité. Ceux-ci l’ont accompagnée jusqu’à son domicile, qu’ils ont fouillé et où ils ont saisi son ordinateur et la vidéo des entretiens qu’elle avait réalisés avec des défenseurs iraniens des droits des femmes. Ensuite, ils l’ont conduite à la prison d’Evin. Pendant sa détention, elle n’a pas été autorisée à consulter son avocat. Esha Momeni poursuit des études supérieures à l’université d’État de Californie, à Northridge (États-Unis). Elle est membre de la section californienne de la Campagne pour l’égalité. Au moment de son arrestation, elle était revenue en Iran afin de rendre visite à sa famille et d’effectuer des recherches pour son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse