Écrire Plusieurs milliers de civils palestiniens

MDE 15/066/2007 - Action complémentaire sur l’AU 182/07 (MDE 15/048/2007 du 11 juillet 2007) Avec les restrictions, toujours plus lourdes, imposées par Israël, le nombre de Palestiniens autorisés à quitter Gaza pour bénéficier de soins médicaux ailleurs a considérablement diminué. Plusieurs sont morts ou ont subi des dommages à long terme, voire irréversibles. Selon le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), en septembre, moins de 5 patients étaient autorisés à quitter Gaza chaque jour, contre 40 en juillet. Parmi les cas illustrant cette situation, citons celui de Mahmoud Abu Taha, vingt-et-un ans, qui souffre d’un cancer de l’intestin grêle et a besoin de soins d’urgence. Le traitement très limité qu’il a reçu à Gaza n’a donné aucun résultat. Sa famille a indiqué à Amnesty International qu’il avait perdu un tiers de son poids et qu’il était désormais incapable de bouger les membres. Mahmoud Abu Taha ne peut pas s’alimenter. Ses rations de solutions vitaminées ont été réduites à seulement une par jour en raison d’une pénurie de ce produit. L’armée israélienne lui avait remis un permis pour quitter Gaza, cependant, le 18 octobre, après une longue attente au poste-frontière d’Erez, elle a refusé de le laisser passer. Les efforts déployés par sa famille et par des organisations locales de défense des droits humains ont été vains. Nimr Mohammed Salim Shuhaiber, soixante-quinze ans, est mort le 23 octobre alors qu’il attendait de pouvoir quitter Gaza pour recevoir des soins à la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.