Écrire Wo Weihan (h), 59 ans

ASA 17/105/2008 - AU 322/08 Wo Weihan, chercheur en médecine, risque d’être exécuté très prochainement. Le 18 novembre, le tribunal populaire supérieur municipal de Pékin a invité sa famille à demander à lui rendre visite sous sept jours, alors qu’elle s’était vu refuser toute visite pendant près de quatre ans. Ce geste inattendu laisse penser que la Cour populaire suprême a approuvé la condamnation à mort de Wo Weihan et que le tribunal populaire supérieur municipal de Pékin se prépare à l’exécuter. Wo Weihan a été condamné en mai 2007 pour espionnage, à l’issue d’un procès qui s’est déroulé à huis clos à Pékin. Il a été débouté de son appel le 29 février 2008. D’après le jugement rendu par le tribunal populaire supérieur municipal de Pékin, cet homme a été déclaré coupable d’espionnage pour le compte de Taïwan à plusieurs reprises. Ainsi, il aurait discuté de l’état de santé de hauts responsables chinois – une information considérée comme ultraconfidentielle – et communiqué des renseignements provenant d’un magazine « classé secret » disponible à la bibliothèque de l’Académie chinoise des sciences. Wo Weihan a été arrêté le 19 janvier 2005 à Pékin, mais son arrestation n’a été officialisée que le 5 mai. Selon le jugement rendu à l’issue de son procès, il aurait « avoué » en détention les faits qui lui étaient reprochés. Ses proches affirment que ces « aveux » ont été formulés en l’absence d’un avocat et qu’il est revenu par la suite sur ses déclarations, clamant son innocence. Amnesty International craint donc qu’il n’ait subi de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.