Écrire Wo Weihan (h), 59 ans

ASA 17/106/2008 - Action complémentaire sur l’AU 322/08 (ASA 17/105/2008, 21 novembre 2008) Les proches de Wo Weihan ont reçu par oral la confirmation que la Cour populaire suprême a approuvé sa condamnation à mort. Ils doivent lui rendre visite dans la matinée du 27 novembre au tribunal populaire intermédiaire municipal n° 2 de Pékin. Il est possible qu’il soit exécuté dès le jour même. Wo Weihan a été condamné à mort en mai 2007 pour espionnage, à l’issue d’un procès qui s’est déroulé à huis clos devant le tribunal populaire intermédiaire municipal n° 2 de Pékin. Le tribunal populaire supérieur municipal de Pékin a confirmé sa peine en appel en février 2008. Son dossier a ensuite été réexaminé par la Cour populaire suprême. Aux termes du Code de procédure pénale chinois, c’est le tribunal de première instance qui est chargé de procéder à l’exécution. Amnesty International craint fortement que Wo Weihan n’ait pas bénéficié d’un procès équitable. Pendant les dix premiers mois de sa détention, personne n’a été autorisé à lui rendre visite. Selon le jugement rendu à l’issue de son procès, il aurait « avoué » en détention les faits qui lui étaient reprochés. Ses proches affirment qu’il est revenu par la suite sur ses déclarations, clamant son innocence. Depuis son arrestation en janvier 2005, il n’a jamais été autorisé à recevoir la moindre visite de sa famille. En février 2005, deux semaines après le début de sa détention, Wo Weihan a été victime d’une hémorragie cérébrale. Il est détenu à l’hôpital municipal Bo Ren de Pékin (un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir