Écrire Osman Hummaida (h), 45 ans, défenseur des droits humains ...

...Abdel Monim Elgak (h), 34 ans, défenseur des droits humains AFR 54/044/2008 - AU 325/08 Osman Hummaida et Abdel Monim Elgak, deux défenseurs des droits humains, sont actuellement détenus par le Service de la sécurité nationale et du renseignement à Khartoum, la capitale du Soudan. Amnesty International est inquiète pour leur sécurité et craint qu’ils ne soient torturés ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Osman Hummaida, ancien directeur de l’Organisation soudanaise contre la torture (SOAT), est citoyen du Royaume-Uni. Il est détenu au secret par le Service de la sécurité nationale et du renseignement depuis le 24 novembre. Il a été arrêté à midi ce jour-là, en même temps qu’Abdel Monim Elgak, par trois agents de ce service, dans les rues de Khartoum, semble-t-il. Le même jour, un troisième défenseur des droits humains, Amir Suleiman, a également été arrêté par le Service de la sécurité nationale et du renseignement dans la capitale soudanaise. D’après les sources d’Amnesty International, ces trois hommes ont été placés en détention dans les locaux de ce service à Bahri, un quartier de Khartoum. Ils auraient été interrogés pendant plusieurs heures par des agents. Amir Suleiman a été libéré sans inculpation à 21 heures le 24 novembre, tandis qu’Abdel Monim Elgak aurait été remis en liberté à 14 H30 le lendemain. Selon les informations reçues par Amnesty International, aucun de ces deux hommes n’a été torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements pendant sa détention. Cependant, Abdel (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !