Écrire Basel Ghalyoun (h), 27 ans

MDE 24/034/2008 - AU 326/08 Basel Ghalyoun est détenu au secret par la Sûreté de l’État à Damas, la capitale syrienne, depuis le 22 juillet 2008. Amnesty International craint qu’il ne soit torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Il a été renvoyé de force en Syrie par les autorités espagnoles le 22 juillet et arrêté dès son arrivée à l’aéroport international de Damas. Selon son avocat, depuis son arrestation, il n’a été autorisé à téléphoner qu’une seule fois à ses proches, qui l’avaient attendu à l’aéroport. En octobre 2007, l’Audience nationale espagnole a déclaré Basel Ghalyoun coupable de participation aux attentats à l’explosif commis le 11 mars 2004 contre des trains de banlieues à Madrid, qui ont tué 191 personnes. Cependant, le 17 juillet 2008, la Cour suprême espagnole l’a acquitté en appel de tous les chefs d’accusation retenus contre lui. Cette instance a estimé que Basel Ghalyoun avait des idées islamistes et avait été en contact avec certains des auteurs de cet attentat terroriste, mais qu’elle ne disposait d’aucune preuve indiquant qu’il était personnellement impliqué dans cet acte (voir l’AU 205/08, EUR 41/014/2008 du 18 juillet 2008, et sa mise à jour, EUR 41/016/2008 du 24 juillet 2008). Il a quitté la prison le jour de son acquittement, mais a été immédiatement informé qu’il était sous le coup d’un arrêté d’expulsion, puis placé en garde à vue dans l’attente de son renvoi en Syrie. Ni Basel Ghalyoun ni son avocat ne connaissait l’existence de cet arrêté jusqu’à ce qu’il soit placé en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse