Écrire Drago Hedl (h), journaliste

EUR 64/006/2008 - AU 329/08 Le journaliste Drago Hedl a reçu une série de menaces de mort, dont la dernière date du 27 novembre. Ces menaces semblent liées aux articles d’investigation dans lesquels il a mis en cause un responsable politique croate de haut rang dans le meurtre de Serbes de Croatie à Osijek pendant la guerre qui a duré de 1991 à 1995. La vie de Drago Hedl est en danger. Le 27 novembre, Drago Hedl a reçu sur son téléphone mobile un SMS qui contenait le message suivant : « Encore toi et tes articles. Toi et ce Fehir [pseudonyme utilisé par l’un des informateurs de Drago Hedl] feriez mieux de faire attention. Ça ne se terminera pas comme ça. On va vous massacrer. Vous serez tous deux réduits en miettes. » Drago Hedl a signalé cette menace à la police et il est désormais protégé par des policiers vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Cependant, il continue de craindre pour sa sécurité, car les manœuvres d’intimidation visant des journalistes sont de plus en plus fréquentes en Croatie et les autorités n’enquêtent pas afin de trouver leurs auteurs et de les déférer à la justice. Drago Hedl est chroniqueur pour le quotidien croate Jutarnji List. Il a remporté plusieurs récompenses internationales pour son travail d’investigation. Celui-ci consiste principalement à enquêter sur les crimes de guerre commis pendant le conflit qu’a connu la Croatie entre 1991 et 1995, en particulier dans la région d’Osijek, où leur auteur présumé est toujours au pouvoir. Il a déjà été menacé de mort précédemment, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.