Écrire Ishaq Mohammed Sanousi (h), 72 ans ...

... Abdel Hay Omar (h) ; Mustafa Adam (h) ; Mohammed Birgid (h) ; Hassan Adam Fadel (h) ; Adam Ibrahim (h) ; Jamaleddin Isa (h) ; Abdel Magid Ali Abdel Magid (h) ; Sabir Hassan (h). Personne dont la peine a été commuée : Al Taieb Adelaziz Ishag (h), 17 ans AFR 54/043/2008 - Action complémentaire sur l’AU 302/07 (AFR 54/064/2007, 12 novembre 2007) et sa mise à jour (AFR 54/011/2008, 19 mars 2008) Le 23 octobre, un collège de juges de la Cour suprême a confirmé les peines de mort prononcées contre neuf personnes déclarées coupables du meurtre du journaliste Mohamed Taha par un tribunal de première instance en novembre 2007. Ce jugement fait suite à un recours formé par les avocats de ces neuf hommes contre l’arrêt rendu par la Cour suprême le 26 août 2008. Cette instance a confirmé leurs peines de mort, mais elle a annulé celle d’un dixième accusé, Al Taieb Adelaziz Ishag, qui avait quinze ans au moment où Mohamed Taha a été tué. Elle a estimé que ce dernier n’était pas coupable de meurtre, mais l’a déclaré coupable de « recel de criminels », une infraction moins grave au regard de la loi, et a commué sa condamnation en une peine de quatre ans d’emprisonnement à compter de la date de son arrestation (le 21 octobre 2006). Il est actuellement détenu dans la prison de Kober, à Khartoum. Amnesty International pense que ces 10 hommes n’ont pas bénéficié d’une procédure équitable. Tous ont affirmé que des actes de torture ou d’autres mauvais traitements leur avaient été infligés pendant leur détention au secret (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Un professeur de la VUB condamné à mort

Le Dr Ahmadreza Djalali, un citoyen iranien résidant en Suède et professeur invité à la VUB en Belgique, a été condamné à mort : demandez sa libération, signez la pétition !