Écrire 1.5 million de Palestiniens dans la bande de Gaza

MDE 15/062/2007 - AU 247/07 Amnesty International est préoccupée par une décision adoptée le 19 septembre par le gouvernement israélien, en vertu de laquelle « Israël imposera des restrictions supplémentaires au pouvoir issu du Hamas, de manière à limiter la circulation de diverses marchandises vers la bande de Gaza ainsi que l’approvisionnement en carburant et en électricité. Des restrictions seront également imposées sur la circulation des personnes depuis et vers la bande de Gaza ». L’organisation craint que la mise en œuvre de cette disposition n’entraîne une nouvelle détérioration de la situation humanitaire déjà désastreuse dans la bande de Gaza et que les quelque 1,5 million de Palestiniens qui y vivent ne pâtissent de ses répercussions. Appliquée à l’ensemble des habitants de Gaza en représailles aux tirs de roquettes effectués par des membres de groupes armés, la diminution brutale de l’approvisionnement en produits de première nécessité, comme l’électricité et le carburant, constituerait une sanction collective contre la population de Gaza et serait contraire au droit international humanitaire, qui interdit catégoriquement toutes les formes de châtiment collectif. Les Gazaouites n’ont aucun moyen de se procurer ailleurs électricité, carburant ou autres sources d’énergie en raison des blocus imposés par Israël. L’électricité et le carburant, qui sont déjà insuffisants dans la bande de Gaza depuis quelque temps, servent notamment à pomper l’eau et les pénuries ont eu des impacts négatifs sur la population (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.