Écrire Bahjat Khalid Masud (h), 35 ans, ressortissant syrien ...

... ainsi qu’au moins 37 autres ressortissants syriens MDE 23/051/2008 - AU 334/08 Bahjat Khalid Masud, père de cinq enfants, fait partie de quelque 38 ressortissants syriens qui risquent d’être exécutés très prochainement. Toutes ces personnes ont été condamnées à mort – il y a plus de six ans dans le cas de Bahjat Khalid Masud – pour des infractions à la législation sur les stupéfiants, à l’issue d’une procédure secrète et expéditive. Aucun de ces ressortissants syriens n’a été autorisé à bénéficier des services d’un avocat ou d’une quelconque assistance juridique depuis leur arrestation. Selon certaines sources, ils ont épuisé toutes leurs voies de recours et leurs condamnations doivent maintenant être ratifiées par le roi, qui est à la tête du Conseil judiciaire suprême, avant qu’ils ne puissent être exécutés. Amnesty International croit savoir qu’ils sont détenus à la prison de Qurayyat, dans la province d’Al Jawf (nord-ouest de l’Arabie saoudite), mais certains auraient été récemment déplacés dans des lieux de détention indéterminés. Leurs proches en Syrie craignent que ce transfert ne s’inscrive dans les préparatifs en vue de leur exécution. Depuis le 30 septembre, dernier jour du ramadan, période de jeûne au cours de laquelle les autorités saoudiennes ont suspendu l’application de toutes les peines capitales, Amnesty International a recensé une quinzaine d’exécutions, ce qui porte à au moins 92 leur nombre total en 2008 jusqu’à présent. INFORMATIONS GÉNÉRALES En Arabie saoudite, un grand nombre d’infractions sont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse