Écrire Jorge Martínez Guzmán (h), détenu de la prison de Pacho Viejo, dans l’État de Veracruz

AMR 41/066/2008 - AU 344/08 Jorge Martínez Guzmán, un détenu de la prison de Pacho Viejo, dans l’État de Veracruz, a été torturé par un groupe d’hommes non identifiés dans la nuit du 25 novembre. Ses agresseurs, qu’il estime au nombre de dix, lui ont bandé les yeux puis l’ont ligoté et menotté. Ils l’ont ensuite frappé à maintes reprises, traîné au sol par les menottes qui enserraient ses poignets et soumis à un simulacre d’asphyxie en lui plaçant un sac en plastique et une serviette humide sur la tête. Bien que cette attaque ait duré longtemps, aucun agent de l’administration pénitentiaire n’est jamais intervenu pour y mettre fin et empêcher qu’il ne subisse d’autres violences. Le 27 novembre, la mère de Jorge Martínez, Raquel Guzmán Garay, est arrivée à la prison de Pacho Viejo afin de rendre visite à son fils. Elle a été informée qu’elle ne pouvait pas le voir, mais aucune explication ne lui a été donnée. Après que l’administration pénitentiaire a refusé à plusieurs reprises de lui indiquer pourquoi sa visite n’était pas autorisée, l’un des gardiens en service lui a déclaré que son fils avait été hospitalisé, sans pour autant lui fournir plus de détails. Elle a fini par le retrouver à l’hôpital « Docteur Luis F. Nachón », à Xalapa (État de Veracruz), le jour-même. Jorge Martínez Guzmán est actuellement en soins intensifs. Son corps est couvert de lésions dues aux coups qu’il a reçus ; ses mains et ses bras sont particulièrement grièvement blessés. Le certificat établi par le médecin qui l’a examiné indique qu’il souffre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse