Écrire Masoumeh Kabi (f), 31 ans et ses enfants ...

... Shima Nabgan (f), 14 ans, Asia Nabgan (f), 13 ans, Asma Nabgan (f), 11 ans,Iyad Nabgan (h), 8 ans, Imad Nabgan (h), 4 ans MDE 13/002/2009 - Action complémentaire sur l’AU 279/08 (MDE 13/147/2008, 10 octobre 2008) Masoumeh Kabi a été condamnée le 1er janvier à quatre ans et demi d’emprisonnement. Deux semaines lui ont été accordées pour interjeter appel de cette décision, et elle a été remise en liberté après avoir versé une caution de 1,5 milliard de rials (environ 113 500 euros). Amnesty International sait maintenant que ses cinq enfants ont été libérés à la fin du mois d’octobre. L’audience consacrée à la détermination de la peine de Masoumeh Kabi s’est déroulée à huis clos devant un tribunal révolutionnaire d’Ahvaz, dans la province du Khuzestan. Sa condamnation se compose de six mois d’emprisonnement pour avoir quitté l’Iran en utilisant des documents de voyage falsifiés et d’une peine de quatre ans probablement liée aux activités politiques de son époux. Masoumeh Kabi et ses cinq enfants, qui font partie de la minorité arabe d’Iran, ont été renvoyés de force le 27 septembre par les autorités syriennes malgré leur demande d’asile. Ils avaient prévu de se rendre au Danemark pour y rejoindre Habib Nabgan, père des enfants et époux de Masoumeh Kabi. Ils ont été arrêtés dès leur arrivée à Téhéran. Habib Nabgan est un membre éminent du Comité de réconciliation, un parti politique qui défend les droits de la minorité arabe d’Iran. Il a été réinstallé au Danemark en tant que réfugié en 2006. INFORMATIONS (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.