Écrire Arash Alaei (h), médecin, Kamiar Alaei (h), son frère, également médecin

MDE 13/003/2009 - Action complémentaire sur l’AU 216/08 (MDE 13/108/2008, 6 août 2008) et sa mise à jour (MDE 13/181/2008, 23 décembre 2008) Les frères Arash et Kamiar Alaei, deux médecins spécialisés dans la prévention et le traitement du VIH et du sida, ont été jugés le 31 décembre dans le cadre d’une procédure non conforme aux normes internationales d’équité des procès. Le jugement n’a pas encore été annoncé, mais les frères Alaei figurent parmi les quatre Iraniens accusés le 13 janvier par un porte-parole du pouvoir judiciaire d’avoir participé à une tentative de renversement du gouvernement. Amnesty International ne dispose d’aucune information concernant les deux autres personnes mises en cause. Le procès d’Arash et Kamiar Alaei, qui s’est déroulé en une journée devant le tribunal révolutionnaire de Téhéran, était loin d’être conforme aux normes d’équité ; le ministère public a notamment dissimulé certains des chefs d’inculpation retenus contre eux. Ce dernier a également présenté des éléments de preuve qu’il avait tenus secret et que l’avocat des deux frères n’a pu ni examiner, ni réfuter. Le jugement devrait être annoncé dans les prochains jours. Amnesty International sait que ces deux médecins ont été inculpés, au titre de l’article 508 du Code pénal islamique de l’Iran, de « coopération » avec un « gouvernement ennemi », une infraction pour laquelle ils encourent un à dix ans d’emprisonnement. L’organisation ignore les autres chefs d’inculpation retenus contre eux. Elle craint que les accusations portées (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.