Écrire Environ 45 migrants dans la municipalité de San Cristobal de las Casas (État du Chiapas)

AMR 41/002/2009 - AU 11/09 Le 9 janvier, des agents de la police de l’État du Chiapas ont tiré sur une camionnette transportant environ 45 migrants sans papiers dans la municipalité de San Cristobal de las Casas. Trois migrants ont été tués et huit autres grièvement blessés. Amnesty International craint que les migrants qui ont témoigné contre les responsables présumés de cette attaque ne fassent l’objet de représailles. Selon le témoignage de plusieurs migrants, le 9 janvier à l’aube, ils voyageaient à l’arrière d’une camionnette à San Cristobal de las Casas lorsque quatre agents de la police du Chiapas ont pris le véhicule en chasse et utilisé un haut-parleur pour ordonner qu’il s’arrête. Le conducteur n’ayant pas obtempéré, les policiers ont ouvert le feu. L’un des migrants a décrit par la suite comment ces agents avaient « tiré sur [eux] comme sur des animaux ». La camionnette, qui transportait des personnes originaires du Salvador, du Honduras, du Guatémala, de l’Équateur et de la Chine, a fini sa course contre un arbre. Plusieurs migrants sont sortis en courant se réfugier dans les sous-bois à côté de la route et ont échappé à la police. On ignore où ils se trouvent à présent. Huit migrants ont été grièvement blessés et conduits à l’hôpital dans la ville de Tuxtla Gutiérrez, tandis que les corps des trois personnes abattues ont été sortis du véhicule. Six migrants sont toujours hospitalisés à Tuxtla Gutiérrez. Les autres ont été arrêtés et conduits au poste de la police du Chiapas dans cette ville pour y (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.