Écrire Les dirigeants du Mouvement des commerçants unis des rues de Coatepeque ...

... Personnes tuées : Amado Corazón Monzón (h), l’un des dirigeants de cette organisation, Armando Donaldo Sánchez Betancurt (h), avocat indépendant et conseiller des dirigeants de cette organisation. AMR 34/003/2009 - AU 08/09 Un dirigeant du Mouvement des commerçants unis des rues de Coatepeque, dans le département de Quezaltenango (ouest du pays), a été tué. Son meurtre pourrait être lié à un litige avec les autorités locales au sujet d’un changement d’emplacement du marché municipal. Un avocat indépendant qui aidait le Mouvement des commerçants unis des rues de Coatepeque dans le cadre des négociations avec les autorités a également été tué. Une vingtaine d’autres dirigeants de cette organisation sont en danger. Le 12 janvier, vers 6 heures du matin, des hommes non identifiés ont tué Amado Monzón, l’un des dirigeants du Mouvement des commerçants unis des rues de Coatepeque, alors qu’il ouvrait son épicerie. Ils ont tiré à trois reprises dans sa tête. Le 23 décembre 2008, des inconnus ont abattu l’avocat Armando Sánchez de quatre balles alors qu’il garait sa voiture. Son homicide a eu lieu peu après une réunion entre des représentants des commerçants et les autorités locales, au cours de laquelle il avait apporté son aide au Mouvement des commerçants unis des rues de Coatepeque. Les négociations de cette réunion avaient échoué. Le 21 décembre, dans un discours diffusé par deux stations de radio locales, le maire de Coatepeque aurait déclaré : « Une belle surprise attend les commerçants le 23 ou le 24. » Les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse