Écrire Une défenseure des droits humains des personnes transgenres (identité connue d’Amnesty International) (f) ...

...Personnes tuées :Cintia Nicole Moreno (f), défenseure des droits humains des personnes transgenres . Jazmín Zelaya (f), femme transgenre AMR 37/001/2009 - AU 16/09 Des policiers auraient battu une femme transgenre, par ailleurs militante pour la lutte contre le VIH/sida et travailleuse du sexe, après qu’elle a refusé de leur donner son argent. Ils auraient ensuite menacé de la tuer si elle faisait état de cet événement. Sa vie est en danger. Trois autres femmes transgenres ont été tuées non loin du lieu de cette agression au cours des trois derniers mois, le cas le plus récent étant celui de Cintia Nicole Moreno, dont le meurtre date du 9 janvier. Le 20 décembre 2008 vers 12 h 40, dans le district de Palmira, à Tegucigalpa (capitale du Honduras), quatre agents dans une voiture de police se sont approchés d’une femme transgenre, qui a demandé à Amnesty International de ne pas mentionner son nom. Elle était en train d’exercer son métier de travailleuse du sexe. Les policiers ont essayé de la dépouiller, mais elle a commencé à résister ; ils l’ont alors saisie par les cheveux et lui ont frappé la tête à plusieurs reprises contre une fenêtre située à proximité jusqu’à briser la vitre. Elle a eu de nombreuses coupures au visage et aux genoux. Les policiers ont alors déclaré qu’ils l’arrêtaient pour avoir brisé la vitre dans l’intention de pénétrer par effraction dans une propriété privée. Ils l’ont conduite au poste de police du secteur, puis dans un dispensaire du quartier (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse