Écrire Ayadh Mana Wanas Matar (h), 37 ans ; Hussein Baida Abud (h), 23 ans ...

... Adnan Jamil (h), 25 ans ; Mahmoud Shekar (h), 42 ans ; Khaled Mitan (h), 25 ans, ressortissants irakiens ainsi qu’au moins 10 autres personnes MDE 23/002/2009 - AU 20/09 Les hommes nommés ci-dessus figurent parmi une quinzaine de ressortissants irakiens qu’Amnesty International croit exposés au risque d’être exécutés très prochainement. Ils ont tous été condamnés à mort pour divers chefs d’inculpation, notamment des infractions à la législation sur les stupéfiants, des liens présumés avec des groupes armés en Irak et de la contrebande d’armes introduites en Arabie saoudite. Tous sont détenus à la prison de Rafha, dans le nord du pays, près de la frontière irakienne. L’un d’eux, Ayadh Mana Wanas Matar, a été arrêté en novembre 2004 pour une infraction à la législation sur les stupéfiants. Il a été interrogé pendant trois mois, au cours desquels il aurait été torturé et forcé à « avouer » les faits qui lui étaient reprochés. Il aurait notamment été frappé sur la plante des pieds et sur l’ensemble du corps. Il a été condamné à mort en juillet 2008 par un tribunal pénal à Rafha. Ayadh Mana Wanas Matar n’a pas bénéficié des services d’un avocat pendant son procès, qui s’est déroulé en secret et de manière expéditive. Comme lui, tous les autres ressortissants irakiens ont été battus jusqu’à ce qu’ils « avouent », et tous clament leur innocence. Aucune de ces 15 personnes n’a été autorisée à consulter un avocat depuis son arrestation. En Arabie saoudite, il arrive que des condamnés soient exécutés sans qu’eux-mêmes ou leurs (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.