Écrire Vu Hung (h), enseignant

ASA 41/001/2009 - AU 18/09 Vu Hung, un enseignant maintenu en détention provisoire depuis le 18 septembre 2008, n’a pas été revu depuis qu’il a été déplacé de sa cellule de la prison B14, à Hanoï, il y a deux mois. Son état de santé s’est détérioré car il aurait été battu au cours de plusieurs interrogatoires et il a, par ailleurs, entamé une grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention. Pendant cette période, il a été conduit à l’hôpital 198 du ministère de la Sécurité publique à plusieurs reprises. Vu Hung était incarcéré dans une cellule avec 50 autres prisonniers, condamnés de droit commun, dont un certain nombre a récemment été libéré dans le cadre d’une grâce accordée à l’occasion du nouvel an lunaire vietnamien. Parmi les personnes libérées, plusieurs ont indiqué que l’état de santé de Vu Hung s’était gravement détérioré et que l’on ignorait où il avait été transféré. Environ un mois après son placement en détention, la police a rendu visite à sa famille et a demandé à celle-ci de signer une déclaration sous serment affirmant que l’enseignant souffrait de troubles mentaux, ce qui a suscité l’inquiétude quant à ses conditions de détention et son état de santé. Au moins neuf personnes, dont Vu Hung, ont été arrêtées en septembre 2008, à la suite du procès du bloggeur et militant Dieu Cay et dans le cadre de manifestations pacifiques planifiées ayant rapport à un litige territorial avec la Chine. Amnesty International pense qu’elles ont été arrêtées uniquement en raison de leurs activités militantes, pourtant (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse