Écrire Naji Jawdat Hamdan (h), 44 ans

MDE 25/001/2009 - AU 23/09 Naji Jawdat Hamdan, citoyen américain d’origine libanaise, a été inculpé d’infractions liées au terrorisme et devrait être jugé dans les jours à venir sur la base, semble-t-il, d’une déclaration qu’il a signée après avoir été torturé. Amnesty International craint qu’il ne risque la condamnation à mort sans possibilité de faire appel. Naji Jawdat Hamdan a été arrêté le 29 août 2008 à son domicile, dans l’émirat d’Ajman, par des membres de la Sûreté de l’État. Il a été emmené à Abou Dhabi, où il a été détenu au secret et à l’isolement jusqu’au 26 novembre 2008, date à laquelle il a été transféré à la prison d’al Wathba, dans l’émirat d’Abou Dhabi. Il aurait été inculpé de « promotion du terrorisme, participation aux activités d’une organisation terroriste et coopération avec une organisation terroriste ». Naji Jawdat Hamdan affirme avoir été torturé pendant sa détention au secret, dans une cellule souterraine à Abou Dhabi et au cours d’interrogatoires. Il aurait eu les yeux bandés et aurait reçu, à maintes reprises, des coups de poing et de pied sur tout le corps jusqu’à perdre connaissance. Parfois, on enlevait le matelas et la couverture de sa cellule et on augmentait la climatisation. Ses interrogateurs lui auraient ordonné d’« avouer » être membre d’Al Qaïda et, à la suite de son refus, l’un d’eux l’aurait plaqué au sol et un autre lui aurait frappé la plante des pieds. À un moment, on l’aurait fait asseoir sur une chaise à laquelle on lui aurait attaché les poignets et les jambes en lui faisant croire qu’il (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.