Écrire Plusieurs dizaines de demandeurs d’asile érythréens

MDE 12/001/2009 - Action complémentaire sur l’AU 348/08 (MDE 12/025/2008, 18 décembre 2008) Au moins 36 personnes qui étaient détenues dans un centre de détention à Nakhl, dans le nord du Sinaï, figuraient parmi une centaine de demandeurs d’asile érythréens renvoyés de force par les autorités égyptiennes entre le 23 décembre 2008 et le 18 janvier 2009. Amnesty International ignore le sort de ces personnes, mais sait qu’un grand nombre de demandeurs d’asiles renvoyés de force en Érythrée en juin 2008 sont toujours en détention et risquent d’être torturés et soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Plusieurs dizaines d’autres personnes qui demeurent détenues dans le centre de détention de Nakhl risquent d’être renvoyées en Érythrée. Le 23 décembre 2008, les forces de sécurité égyptiennes ont fait sortir de force de leur cellule 15 hommes et cinq femmes, dont une femme enceinte, détenus dans le centre de détention de Nakhl. Ces personnes auraient été battues après avoir opposé une résistance. Elles ont ensuite été conduites le jour-même à l’aéroport du Caire et embarquées sur un vol EgyptAir en partance pour Asmara, en Érythrée. Selon les informations recueillies par Amnesty International, un certain nombre des demandeurs d’asile érythréens détenus à Nakhl avaient été renvoyés d’Israël au cours des cinq derniers mois. Ils avaient passé la frontière égyptienne pour se rendre dans ce pays et avaient été renvoyés en Égypte de manière expéditive par l’armée israélienne sans avoir l’opportunité de faire (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Farid et Issa, défenseurs Palestiniens en danger

Farid et Issa militent pour la non-violence et font face à d’incessantes menaces et agressions de la part de soldats et de colons israéliens. Aidez-les ! Signez notre pétition