Écrire Robert San Aung (h), 54 ans, avocat

ASA 16/001/2009 - AU 27/09 Amnesty International est inquiète pour la sécurité et le bien-être de Robert San Aung, militant en faveur de la démocratie et prisonnier d’opinion. Cet homme souffre de dysenterie et son état de santé général est très mauvais ; il a besoin de soins médicaux de toute urgence. Amnesty International ignore s’il est soigné ou non, mais a récemment relevé plusieurs cas dans lesquels les soins médicaux étaient refusés ou limités. Robert San Aung a été arrêté en même temps qu’au moins six autres personnes le 19 juin 2008 pour avoir participé à une manifestation devant le domicile de Daw Aung San Suu Kyi, dirigeante détenue du mouvement en faveur de la démocratie, à Yangon (ex-Rangoon), la plus grande ville du Myanmar. Le but de cette manifestation était de marquer le soixante-deuxième anniversaire de cette femme et d’attirer l’attention sur la prolongation de son assignation à domicile à la fin du mois de mai 2008. Robert San Aung a été inculpé au titre des articles 505-b et 143 du Code pénal, deux dispositions formulées en termes vagues qui sont fréquemment invoquées afin de rendre passibles de sanctions pénales des dissidents politiques non violents. Pendant toute la durée de son procès, il n’a pas été autorisé à consulter un avocat, et à l’issue de celui-ci, il a été condamné à deux ans et demi d’emprisonnement pour avoir participé à cette manifestation pacifique. Le 24 novembre 2008, Robert San Aung a été transféré de la prison d’Insein, à Yangon, à celle de Kale (division de Sagaing). Il (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !