Écrire Lewis Gardner (h), Sheldon Isaac (h)...

...Romeo Cannonier (h),Ruedeney Williams (h), Travis Duport (h), Evanson Mitcham (h), Warrington Philips (h) : prisonniers condamnés à mort AMR 59/001/2009 - AU 36/09 Les sept hommes nommés ci-dessus, qui constituent la totalité des condamnés à mort de Saint-Kitts-et-Nevis, sont aujourd’hui probablement exposés à un risque accru d’être exécutés, car cet État a récemment procédé à sa première exécution depuis dix ans. Charles Elroy Laplace a été exécuté le 19 décembre 2008. Amnesty International a des raisons de penser qu’il a peut-être été privé de son droit d’étudier toutes les voies de recours à sa disposition avant son exécution. Charles Elroy Laplace, qui était emprisonné dans le quartier des condamnés à mort depuis quatre ans, a été exécuté le 19 décembre. Il avait été condamné à mort pour le meurtre de son épouse. Le 29 octobre 2008, la Cour suprême des Caraïbes orientales avait rejeté un recours parce qu’il avait été déposé trop tard. Charles Laplace n’a pas formé de recours par la suite devant le Comité judiciaire du Conseil privé (JCPC) au Royaume-Uni, la plus haute juridiction d’appel pour Saint-Kitts-et-Nevis. Les autorités ne sont pas obligées d’attendre qu’un recours formé devant le Conseil privé ait fini d’être examiné avant de procéder à une exécution, mais il semblerait que l’État n’ait pas fourni à Charles Laplace l’assistance juridique nécessaire pour déposer un tel recours. Le refus d’accorder une assistance juridique constituerait une violation des obligations qui incombent à Saint-Kitts-et-Nevis en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.