Écrire Johnny Rivas (h), défenseur des droits humains ainsi que les membres de sa famille...

... Travailleurs migrants haïtiens et Dominicains d’origine haïtienne vivant dans la communauté de Ranchadero AMR 27/005/2007 - AU 288/07 Le 28 octobre à minuit, un groupe de travailleurs migrants haïtiens et de Dominicains d’origine haïtienne vivant dans la communauté de Ranchadero, située dans la municipalité de Guayabín (province de Monte Cristi), a été la cible d’une attaque à caractère raciste perpétrée par des hommes armés. Selon les informations recueillies, un certain nombre de personnes ont été blessées par des machettes, des maisons ont été attaquées – trois d’entre elles ont été détruites – et de l’argent a été volé. Amnesty International est vivement préoccupée par la sécurité des personnes touchées, parmi lesquelles Johnny Rivas et sa famille. Dès le début de l’attaque, certains occupants des maisons prises pour cibles se sont rendus chez Johnny Rivas, coordonnateur des Asociaciones Solidarias de Trabajadores Migrantes de la Línea Noroeste (ASOMILIN, associations solidaires des travailleurs migrants de la région nord-ouest) pour lui demander de l’aide. Il a appelé la police, qui n’a pas pu intervenir du fait qu’un seul policier était de service cette nuit-là. Le lendemain matin (29 octobre), Johnny Rivas s’est rendu au bureau de Solidaridad Fronteriza (solidarité frontalière), une organisation apparentée, dans la ville de Dajabón, près de la frontière haïtienne, pour signaler l’attaque et obtenir de l’aide. Solidaridad Fronteriza a envoyé une délégation pour enquêter sur les événements, et a fait part de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées