Écrire Ali Saleh Kahlah al Marri (h), ressortissant du Qatar, 43 ans

AMR 51/022/2009 - AU 48/09 Le 23 mars pourrait avoir lieu un test décisif pour la future orientation de la politique de détention des États-Unis dans le cadre de la lutte antiterroriste : le ministère de la Justice doit présenter ce jour-là son dossier juridique devant la Cour suprême dans l’affaire concernant Ali al Marri, seule personne détenue sur le territoire américain sous le statut de « combattant ennemi ». Par ailleurs, le mois dernier, le président Barack Obama a ordonné à son gouvernement d’examiner la détention de ce prisonnier afin d’identifier les solutions légales dont disposent les autorités dans son cas, qui peuvent notamment être un procès ou une libération. Ali al Marri, ressortissant du Qatar résidant aux États-Unis, a été arrêté dans l’Illinois en décembre 2001 et inculpé en vue de son procès devant un tribunal fédéral. Cependant, ce procès n’a jamais eu lieu car il a été qualifié de « combattant ennemi » par décret présidentiel le 23 juin 2003, transféré aux mains du ministère de la Défense et incarcéré dans un centre de détention militaire à Charleston, en Caroline du Sud. Il demeure détenu à cet endroit depuis lors. Le transfert d’Ali al Marri d’une détention de droit commun à un régime de détention militaire semble avoir été motivé par la volonté du gouvernement Bush de l’interroger en dehors du cadre des garanties prévues par la justice pénale. Pendant les seize premiers mois de sa détention par l’armée, il a été détenu au secret et aurait été soumis à des actes de torture ou d’autres mauvais (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.