Écrire Ali Ahmed Kurd (m) ; Tariq Mahmood (m) ...

... Atizaz Ahsan (h) ; Munir A. Malik (h) ; Abrar Hassan (h) ; Ahsan Bhoon (h) ; ainsi que tous les autres avocats arrêtés dans le cadre de l’état d’urgence ASA 33/026/2007 - AU 291/07 Le président de l’Association du barreau de la cour suprême, Atizaz Ahsan, les anciens présidents de cette organisation, Tariq Mahmood et Munir A. Malik, ainsi que de nombreux autres avocats ont été arrêtés arbitrairement au nom de lois autorisant la détention sans inculpation ni jugement. Certaines de ces dispositions sont entrées en vigueur dans le cadre de l’état d’urgence imposé le 3 novembre par le général Moucharraf. Peu après l’instauration de l’état d’urgence, les forces de police et les services de renseignement ont arrêté en masse des avocats, des militants des droits humains et d’autres personnes perçues comme des opposants au gouvernement. D’après des informations relayées, notamment, par les médias, des centaines d’avocats ont été appréhendés aux quatre coins du pays, en particulier à Karachi, Lahore, Peshawar et Rawalpindi, où nombre d’entre eux avaient manifesté pacifiquement contre l’état d’urgence et la révocation de juges de haut rang. Les forces de sécurité auraient battu certains avocats et utilisé du gaz lacrymogène contre des manifestants à Lahore et à Karachi. Parmi les avocats interpellés, un grand nombre sont détenus pour une durée de quatre-vingt dix jours en vertu de l’Ordonnance de 1960 sur le maintien de l’ordre public. Les personnes privées de liberté en application de cette disposition ou d’autres lois (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir