Écrire Asma Jahangir (f) ; Hina Jilani (f) ; Iqbal Haider (h) ; I. A. Rehman (h) ...

... Rao Abid Hameed (h), général de brigade à la retraite ; Shahtaj Qizilbash (f) ; Imran Qureshi (h) ; ainsi qu’au moins 48 autres défenseurs des droits humains détenus au nom de l’état d’urgence ASA 33/027/2007 - AU 292/07 Asma Jahangir, présidente de la Human Rights Commission of Pakistan (HRCP, Commission des droits humains du Pakistan), a été placée en résidence surveillée à la suite de l’instauration, le 3 novembre, de l’état d’urgence par le général Moucharraf. Une ordonnance de détention d’une durée de quatre-vingt dix jours a été prononcée contre elle le 3 novembre par le département de l’Intérieur de la province du Pendjab. Elle reste assignée à résidence à son domicile de Lahore. Asma Jahangir est une grande défenseure des droits humains et une avocate de renom au Pakistan. Elle exerce également la fonction de Rapporteuse spéciale des Nations unies sur la liberté de religion ou de conviction. La représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies sur la situation des défenseurs des droits de l’homme Hina Jilani ferait également l’objet d’une ordonnance de détention de quatre-vingt dix jours. Sa maison a été encerclée par la police et il y a fort lieu de craindre qu’elle ne soit arrêtée à son retour au Pakistan. Selon des informations relayées, notamment, par les médias, au moins 55 militants de la société civile, dont un certain nombre de membres du personnel et du conseil de la HRCP, ont été appréhendés le 4 novembre alors qu’ils s’étaient réunis au bureau de la Commission à Lahore afin de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse