Écrire Mohamed Sheikh Abdi Sheikh Mahamud (h), homme d’affaires, habitant de longue date à Hargeisa

... Mohamed Adan Omar (h), homme d’affaires ; Jowhar Sheikh Bashir (h), enseignant ; Khadar Abdi Tarsan (h), homme d’affaires ; Mohamed Abdi Aar (h), homme d’affaires AFR 25/026/2007 - AU 289/07 Selon certaines informations, les autorités du Somaliland ont livré les cinq Éthiopiens nommés ci-dessus aux forces de sécurité éthiopiennes le 13 octobre 2007. Ils auraient été arrêtés à Hargeisa, capitale du Somaliland, pour des motifs d’ordre politique, à la demande des autorités éthiopiennes. On pense que ces hommes ont été placés en détention sous le contrôle de l’armée à Jijiga, capitale de la région de l’Ogaden. Toutefois, le lieu exact où ils sont détenus n’a pas été révélé. Amnesty International est préoccupée par le fait qu’ils sont détenus au secret et risquent d’être soumis à des actes de torture ou à d’autres formes de mauvais traitements. Ces cinq hommes sont originaires de la région de l’Ogaden, en Éthiopie, mais vivaient au Somaliland ou étaient de passage sur ce territoire. Ils avaient été appréhendés quelques jours plus tôt, en même temps que d’autres Somalis éthiopiens, qui ont été libérés par la suite. Ils sont soupçonnés d’entretenir des liens avec le Front de libération nationale de l’Ogaden (FLNO), un mouvement d’opposition armée. INFORMATIONS GÉNÉRALES Le FLNO lutte depuis treize ans en faveur de la sécession de la région de l’Ogaden, ce qui l’a amené à une situation de conflit direct avec les forces armées éthiopiennes. De ce fait, la région est étroitement surveillée par l’armée. En mai 2007, le gouvernement a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.